Libre un jour, libre toujours

L’Humain naît libre,

Il s’en va libre.

  Mais, que de peaux de bananes sur son chemin.

    La tribu. Elle vous caste. Vous devenez une personne, qui appartient à un groupe de par votre naissance : roi, prince, princesse, notable, guerrier, forgeron, artisan, esclave, etc. elle vous éloigne de votre vocation de servir.

    L’éducation. Elle vous embarque dans une voie qui doit faire de vous un Humain adulte, responsable et indépendant. Malheureusement, souvent, ses clés et ses voies n’ouvrent pas les portes.

    La société vous racialise. Les philosophes (certains) l’ont théorisés, la société le porte à des sommets inégalés.  

    L’ignorance. Tout comme l’inculture, elle vous fait panser le cœur et l’esprit à chaque expérience douloureuse. Elle vous fait dépenser de l’énergie là où vous devez récolter les fruits, elle est un acte manquée. Elle vous fait vouloir ressembler à l’autre, que vous n’êtes pas.

    Le religieux. #Jepasse 😊 Je veux voir mes enfants grandir. 

    La religion. Elle éloigne l’Humain de Dieu, elle enferme l’Humain avec des dieux, qui ont chacun un bout de la réponse qui ne conduit pas à la liberté. Elle condamne des lèvres, protège les siens, et agit avec méchanceté.

    Le méchant. Son cœur pense violence et viol. Il viole le corps, viole l’esprit avec violence. Il pense asservissement, anéantissement, domination. Il est le côté sombre que chaque Humain porte en lui.

    Le cupide. Tout pour lui et les siens. Rien n’est sacré, tout peut ramener du profit, augmenter sa part.

   

Le travail. Il fait de vous un esclave d’une cause, d’un régime, de courant de pensées, d’enrichissement des autres.    

    La technologie. Elle vous séduit, elle vous éloigne de vous et des autres. Elle vole les instants de vie et vous met à nue devant les prédateurs.

    L’inculture. Elle vous rend léger dans toute discussion, fait de vous une marionnette entre les mains des autres. Elle fait de vous une paille que le feu a tôt fait de dévoré. Le drame est qu’elle est une des peaux que vous pouvez écarter de votre chemin.

    La culpabilité. Elle vous fait dépenser en milliards de pansements réels et virtuels. Plus vous pensez, plus vous vous enfoncez dans la détresse.

 

L’Humain naît libre,

Il vit dangereusement,

Il s’en va libre.

Un commentaire sur “Libre un jour, libre toujours

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Social Media Cameroun

Un Regard sur le Cameroun qui RÉUSSIT

uninstantdemoi.wordpress.com/

“Reste fidèle à toi-même, le monde s’ajustera”

murielmbenca.wordpress.com/

Writing consulting services

%d blogueurs aiment cette page :