Un 8 mars sur la terre

24 heures pour faire le bilan de sa longue marche et compléter la timeline de ce combat pour avoir le droit de vivre libre. Une marche qui se fait sur des sentiers escarpés et pleins d’imprévus quoique, parfois assis dans des fauteuils de velours ou souvent la tête écrasé sur le sol, par un tortionnaire qui ne voit pas d’un bon oeil la liberté. C’est aussi le temps, de savourer quelques victoires,  repenser ses mots, sortir la tête de l’eau et construire son narratif.

Il y a de quoi se réjouir même si le tableau a encore de nombreuses zones d’ombres. Je fais le choix de ne pas entrer en zone de turbulence, les faits divers des journaux en regorgent. Je partage quatre faits qui doivent nous inspirer et nous inviter nous africains à agir pour festoyer en juin à l’occasion de la journée de la femme africaine avec, les fruits que nos actions auront produits. L’heure est à l’action !

Les femmes élues d’Afrique réunies au sein du REFELA s’organisent pour lutter contre la violence faites aux femmes et aux jeunes filles, lutter contre les enfants en situations de rue et identifient des actions concrètes pour aider les femmes à obtenir l’autonomie financière.

Laetitia Loe à travers son documentaire   » Les prisonnières du silence « , nous invite à nous regarder devant le miroir. Le constat est accablant, nous sommes tous coupables mais il est encore temps de retrousser les manches.

L’Algérie ce 8 mars 2019 est l’endroit où il fallait aller se réjouir. La marche pour la dignité, le changement et une société respectueuse de sa diversité a été portée par des femmes. En tête de cortège, arborant des slogans qui invitent à vivre ensemble, elles incarnent les actions de cette longue marche pour le respect du prochain.

Je finis par le prix Simone Veil pour l’égalité femmes-hommes remis à ma compatriote Aissa Doumara qui lutte contre les mariages précoces et les violences sexuelles. Combien de vies continueront à être détruites en Afrique et de part le monde pour le seul plaisir des hommes en mal de sensations et domination malsaine ?

À quand une reconnaissance par l’Afrique de l’oeuvre de ses enfants ?  Les 24 heures sont écoulées, il est temps de reprendre la route. Agir localement pour impacter globalement. Encourager ceux et celles qui sont en première ligne et ne jamais oublier que construire le monde pour tous l’enrichit mais construire le monde pour soi nous appauvri.

We

Peace !

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Mademoiselle Missgrin

Écrire, Partager et Découvrir

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

LydiaUnchained

About life!

Le blog de Sejusa

"L'art de la reussite consiste a savoir s'entourer des meilleurs"

%d blogueurs aiment cette page :