Hors du lit

Kate et Chike sont un couple comme il en existe des millions d’autres dans le monde. Kate est organisatrice de spectacles qui croit profondément en Dieu et le place au centre de sa vie. Chike refuse tout emploi qui l’oblige à travailler dans les heures conventionnelles – 9 heures à 17 heures – comme il l’aime, à la le dire, il est préfère de loin, être le patron de ses affaires. Seulement, ses affaires, consistent à faire des investissements qui ne rapportent rien, et de surcroit avec l’argent de Kate. Sur le lit de l’insouciance, quel prix faut-il payer ?

Lasser de son comportement colérique, chiant, méprisant et j’en passe, à presque 50 ans Lizzy qui ne voulait pas avoir d’enfants se fait rattraper par la roue du destin. Elle apprend après un examen, qu’elle est enceinte et de trois mois, personne n’approuve un avortement, quel pied et quel tour du destin.

A bout de nerfs après une émission harassante, Tola qui voit son mari, discuter avec Kate craque et lui balance des mots aigre doux, la renvoyant de facto de son poste d’organisatrice de spectacles. Le lit de la jalousie, on le fait comme on se couche. Le réveil est douloureux et avec un peu de chance, il nous reste une épaule qui peut écouter nos insanités qui défilent à la vitesse du TGV, et fend l’air en route vers une gare inconnue.

Le désespoir, est surement une des choses les plus partagés au monde. Il nous prend à la gorge, comme un python qui a fait de nous sa proie et, s’enroule tout doucement autour de nous faisant craquer tous nos os, nous faisant sombrer dans un désespoir qui nous entraine doucement mais, surement dans un tunnel sans fin. Dans ce tunnel, sur « chaque visage, on lit un désespoir où même le chagrin ne pourrait faire une brèche » : Malcom Lowry

A côté des couleurs sombres du tableau qui accompagnent notre quotidien ou celle de nos proches, il y en a de chaudes, joyeuses qui mettent en dérision, ces pas dans le désert. Elle forge notre foi et ancre notre espérance. Le lit de la lumière a t-il seulement une fin ? La lumière ne nous éclaire pas seulement, elle nous réchauffe, régénère et le plus important dans ce monde troublé elle est une option qui maintient la tête hors de l’eau. « A quoi sert la lumière du soleil, si on a les yeux fermés ? » Proverbe arabe.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Mademoiselle Missgrin

Écrire, Partager et Découvrir

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

LydiaUnchained

About life!

Le blog de Sejusa

"L'art de la reussite consiste a savoir s'entourer des meilleurs"

%d blogueurs aiment cette page :