Arrête-moi si tu peux !

De quelle génération s’agit-il ? Les anciens (<1945), les Babyboomers (1945-1960), la génération X (1961-1980), la génération Y (1981-1995) ou la  génération Z (>1995) ; l’auteur du thème de ce mois « Génération pressée-pressée » n’a pas donné plus d’informations que ça.

En toute logique, je ne peux pas parler de celle qui m’a précédée, les bribes d’informations que j’ai me disqualifient et je profite pour accuser le système. L’histoire ne ravive pas seulement les douleurs du passé mais, elle sert aussi à bomber le torse devant les ignorants d’une réalité dont, ils ignorent tout. Celle qui me succède, je pourrais mais la connais-je vraiment ? Pris dans le tourbillon de ma propre turpitude, puis-je de manière objective avancer des vérités qui seraient éphémères ?

Tentons une approche par un livre qui traverse les générations et, surement touchera et marquera la génération qui viendra après la Z, le livre des Proverbes mais enfin quelques versets. Les quatre premiers versets du Proverbes 1 nous parlent de ses cibles : le naïf et le jeune homme. Naïf on peut l’être toute la vie mais jeune, en fonction de qui la définit, correspond à une période d’âge déterminée. C’est une période pendant laquelle il se passe beaucoup de changements et on entre dans une nouvelle découverte de soi et du monde. On se forge un autre caractère qui est souvent, à l’antipode de ce que l’on a pu être quand on était un enfant. De jeune, on devient adulte.

Les versets 5-6 du Proverbes 1 nous disent :  » Que le sage écoute, et il augmentera son savoir et celui qui est intelligent acquerra l’art de diriger ; pour comprendre maximes et sentences, les paroles des sages et leurs énigmes. »

  • Combien de fois allons-nous droit dans le mur, combien sont désastreuses nos décisions et engagements parce que, nous ne savons plus écouter ? Nous sommes sages mais sans l’attribut qui va avec, sages à nos yeux et souverains dans nos choix et envie de jouir de nos désirs. Le savoir nous pensons le posséder, face aux équations de la vie, nous constatons notre fragilité à vouloir aller plus vite que le son.
  • Nous menons nos barques droit dans des récifs qui les mettront en péril, ne prêtant point attention aux avertissements et autres paroles qui nous fâchent parce qu’elles n’épousent pas notre façon de penser. Intelligent et beau à nos yeux, fou et insouciant pour les autres. Nous sommes semblables à celui à qui on montre la lune et il regarde le doigt.

« Si Jeunesse savait, si vieillesse pouvait » ce proverbe qui traverse les temps sans prendre une ride montre avec acuité la situation que nous vivons. Un cycle infernal que rien ne semble vouloir arrêter, le monde fonctionnant suivant un modèle, qui n’obéit pas aux désidératas des hommes. Pouvons-nous échapper à cette folie qui nous prend quand nous sommes jeunes ?

Je doute que seul livré à ses désirs et vérités, un jeune homme puisse gagner ce pari. L’éducation, le bâton, l’enseignement des valeurs, le civisme et d’autres sont des outils pour canaliser cette énergie qui vient pour tout bousculer et façonner l’homme de demain. Le jeune homme deviendra un homme, à nous de l’accompagner, de manière intelligente sur le chemin pavé d’obstacles.

 

Le thème a été proposé par le Blog Contest Saison 5 épisode 3 donc les titulaires sont :

Elijah d’Arcy

Alain Guy
Fafa Ianjatiana
Fedna Perla David
Laetitia Tonye Loe
Jay Dee Ibock

et les challengers

Leyopar 

 

2 commentaires sur “Arrête-moi si tu peux !

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Mademoiselle Missgrin

Écrire, Partager et Découvrir

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

LydiaUnchained

About life!

Le blog de Sejusa

"L'art de la reussite consiste a savoir s'entourer des meilleurs"

%d blogueurs aiment cette page :