Les anneaux

Le seigneur des anneaux a montré tous les effets pervers que la convoitise peut faire dans le cœur des hommes. Ah ce cœur qu’il faut garder plus que tout, car de lui, plusieurs de nos décisions sortent. Il est aussi supposé être le siège de l’amour. L’amour qui ne doit pas seulement nous entraîner dans une course folle mais surtout et c’est le plus important pour moi, nous aider à prendre les décisions joyeuses ou difficiles.

Pourquoi les anneaux ? Il y’a peu, j’en ai reçu 3 et là fini, un épisode.

Comme toutes les histoires, elles commencent par une rencontre. Elles sont très souvent pleines de promesses mais chose à laquelle nous ne faisons pas attention car nous nous employons à l’ignorer, elle s’accompagne de plein de signaux et messages qui nous disent de garder la tête froide. C’est ce que j’appelle aujourd’hui une part intégrale de l’amour.

Dans la tradition judéo-chrétienne l’engagement se matérialise par les anneaux. Elle te met ou tu te mets la pression et tu offres le premier des anneaux, il est très symbolique et n’a souvent de valeurs qu’entre le couple en devenir et son cercle proche. Quand on insiste un peu on arrive au second anneau, il marque l’alliance entre les familles et la formule qui est souvent dites de part et d’autre : « votre fils devient notre fils et votre fille notre fille… ». Pour conclure tout cela, un troisième est échangé devant le maire pour dire aux hommes que vous êtes un couple officiel. J’aime bien ce mot « couple officiel » qui veut surtout dire que des devoirs et obligations vous engagent. Si vous avez faits vos devoirs avant, c’est bien sinon, comme je dis : « vous allez apprendre dans la douleur ».

J’ai reçu les anneaux avec une évaluation financière -chose que je n’avais pas demandée -, la page était déjà tournée et cette remise a été la soudure atomique qui scelle même, l’idée du doute.

Comment on y arrive ?

  • Ne pas écouter pas cette petite voix pleine d’amour qui dit, apprends et pense ;
  • Se tromper soi même, figé par nos idées et peurs ;
  • Refuser le bonheur qui parfois arrive et nous tends la main ;
  • Mettre trop d’eau dans son vin en refusant les évidences qui s’accumulent devant nos yeux ;
  • En ayant peur de recommencer, peur de se retrouver seul –est-on vraiment seul un instant ?- ;
  • Sabrer soi-même son avenir ;
  • La lâcheté ;
  • S’engager en détruisant le monde autour de soi, avancer en n’écoutant que sa propre voix…

Elles ne sont pas exhaustives et chacun peut y ajouter une ou deux expériences qui éviteront à d’autres un désagrément devant l’anneau.

Trois anneaux dans la tradition judéo-chrétienne mais, en réalité dans nos us et coutumes, il s’agit de deux anneaux. Le premier marque l’engagement devant les familles au moment de la dote et en principe il doit s’accompagner de la formation des époux –chose qui malheureusement se perd avec le modernisme ou très souvent, les « Sabitou » ne veulent pas recevoir des conseils-. Le second est devant les hommes, il assure reconnaissance, sécurité, place et titre.

Avant de parler anneau, ne devons-nous pas nous occuper à courir dans notre couloir et nous construire, attendre patiemment l’âge, le moment et la personne. J’aime à penser que nous ne pouvons pas rendre une personne heureuse si, nous le sommes pas nous-mêmes. Pourquoi allons-nous à l’union alors que nous ignorons notre nom ? L’anneau suppose une complémentarité pas une substitution, il est un symbole qui s’accompagne de pleins d’actes réels à accomplir au quotidien. Il est le symbole de la famille mais quand je vois les tares de notre société j’ai le cœur meurtri. Rien n’est parfait dans ce monde mais toutes les religions s’accordent à dire que nous devons y donner du notre pour que la vie soit juste et les décisions prises avec amour.

S’engager suppose avoir des valeurs, de la maturité et la connaissance de l’engagement. Je sais que j’offrirais de nouveau un anneau mais pas aujourd’hui, ni demain, pas cette année, surement une autre à qui je ne sais pas…ce que je sais c’est que j’écouterais l’amour et ne tromperais ni ma conviction, non plus mes valeurs.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Mademoiselle Missgrin

Écrire, Partager et Découvrir

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

LydiaUnchained

About life!

Le blog de Sejusa

"L'art de la reussite consiste a savoir s'entourer des meilleurs"

%d blogueurs aiment cette page :