EGO ou ECO ?

Travailler pour exister et exister parce que le travail nous met sous les projecteurs, quelle vie monotone et insipide.                                                                                                                            Capitalism2.jpgLe capitalisme a réussi au prix de nombreuses vies humaines sacrifiées et savamment reparties entre les coups d’états, les attaques ciblées, les instances monétaires mondiales, la délation, le déshonneur, l’exploitation des masses et j’en passe.

Veux-tu vivre dans une société qui pour la plupart du temps ne te donnera de l’importance que si tu es actif -dans le sens qu’elle souhaite- ? Je rumine encore et encore, rien ne remonte de la panse, j’ai été alpagué sans outre mesure, personne n’a tenu compte de mon avis.

Le travail libère de qui ? Les réponses sont comme ces eaux qui s’ouvrirent afin de libérer le peuple de la captivité.

Regardons les crises sociales qui secouent les pays…qui est dans la rue, qui verse son sang et au final qui porte les lauriers ?  L’antériorité à notre époque, c’était brutal mais le rapport des forces était clair et limpide comme du cristal et, chacun dans sa condition jouait sa partition.

capitalismandtheexploitationofwomenL’insouciance finit avec le biberon, la dernière tétée, tel du bétail, nous sommes jetés en pâture à l’exploitation de la masse pour une minorité manipulatrice et je dois le reconnaître bien organisée. Personne ne peut envier le sort de l’autre, car tous sont broyés dans l’engrenage du système. Shakespeare était inspiré de nous poser la question : « être ou ne pas être, telle est la question ? »

 

 

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Mademoiselle Missgrin

Écrire, Partager et Découvrir

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

LydiaUnchained

About life!

Le blog de Sejusa

"L'art de la reussite consiste a savoir s'entourer des meilleurs"

%d blogueurs aiment cette page :