Un pas dans la foi

Nous revenions de Saint-Louis après un séjour où j’ai vécu l’entraide, la fraternité et la joie d’être ensemble. J’étais assis sur un banc, je réconfortais du mieux que je pouvais une amie de sa violente migraine et c’est à ce moment, durant ce temps d’attente que je me suis engagé à marcher par la foi. Je savais que je pouvais compter sur elle pour m’accompagner mais je ne savais pas que ce banc, cette place allait être le ministère que j’allais exercer. Un premier pas qui sera suivi de l’épreuve de la foi et qui continu sur une note d’espérance…

Mon engagement s’est accompagné de ce que j’appellerais l’activisme. Cette envie de tout faire n’a malheureusement pas été assez encadrée bien que j’ai reçu un conseil avisé : « Prends le temps de bien faire les choses, tu dois être éprouvé car tu es vulnérable ». Cette vulnérabilité est l’épreuve de ma foi. La première désillusion vient toujours des personnes que nous décidons qu’elles sont proches, quelques mots pour me jeter dans le désarroi « toi diacre, même Dieu ne peut y croire alors combien de fois les hommes… ». Le pincement a été vite balayé par la foi naissante semblable à un feu. La foi vient avec le discernement et la clairvoyance par contre, la force et le courage de poser les bons actes nous devons les puiser au fond de nous et ça je ne le savais pas encore. J’ai posé des actes sans convictions sans écouter la voix qui me disait soit patient, j’ai vu venir les événements qui me sépareraient des personnes qui m’étaient chères, de ma vie passée et je me suis vu reconstruire ma vie (tout n’était pas mauvais, mais y avait un lavage à grande eau nécessaire).

eveil-a-la-foiLa vérité nous libère et cette liberté peut nous plonger dans le désarroi, rappelez vous j’étais encore tout au début de ma marche dans la foi. Durement éprouvé car les coups (aucun domaine de ma vie ne s’est trouvé épargné) viennent comme des vagues à un rythme régulier à tel point que vous parvenez à les discerner. J’ai fais trois ou quatre dépressions, pris des décisions radicales pour sortir de certaines situations, je suis convalescent mais je ne regrette rien. Le Seigneur met toujours sur votre route, des personnes pour vous encourager, je suis infiniment reconnaissant. Le prophète David a dit « Un jour dans tes parvis, vaut mieux que mille ailleurs » j’ai fais ce choix de m’agripper à la Parole de Dieu, apprendre à connaître Dieu, chercher ce qu’il attend de moi et décider de donner le meilleur de moi dans cette course.

L’espérance est certaine car quand vous croyez le cœur ne doute point même au plus fort des tourments, vous voyez au loin cette lumière vers laquelle vous cheminez qui vous réchauffe, illumine le sentier afin que vos pas ne retombent pas dans les ténèbres, les promesses sont certaines et les mots qu’on dit volatiles sont d’un réconfort à nulle pareille. Il faudra avancer en ayant la force et courage de Josué, la flamme de Paul, la vigueur des apôtres, l’humilité du roi David, le tact et la détermination d’Esther et la fidélité de Ruth et Job.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Mademoiselle Missgrin

Écrire, Partager et Découvrir

Le monde de SOlène, le blog

DU BONHEUR ET RIEN DAUTRE !

LydiaUnchained

About life!

Le blog de Sejusa

"L'art de la reussite consiste a savoir s'entourer des meilleurs"

%d blogueurs aiment cette page :