La condamnation à mort d’un enfant

Ma douleur est sourde, qui pourra l’entendre ? Ma colère est muette, qui pourra la dénoncer ? Mon cri est rageur qui, pourra le porter ? Ma flamme s’éteint par les assauts répétés des bourreaux, qui pourra la raviver ? L’effroi de ces enfants, chasse mon sommeil. L’air est irrespirable, les cris bourdonnent dans mes... Lire la Suite →

Cameroun : Pourquoi les inondations vous étonnent ?

Biocamer

Les riverains bloqués au lieu-dit Carrefour Cité des Palmiers à la suite des inindations.

Les riverains bloqués au lieu-dit Carrefour Cité des Palmiers à Douala, à la suite des inondations.

Les habitants de la ville de Douala au Cameroun se réveillent depuis quelques jours avec les pieds dans l’eau. Des inondations sont enregistrées à la suite de pluies diluviennes qui arrosent la capitale économique. Les conséquences sont sans appel. L’eau s’invite dans des domiciles, s’installe sur la chaussée. Des ouvrages  cèdent, coupant la route en deux. De gigantesques embouteillages naissent. La population qui vit un véritable calvaire, ne sait plus à quel saint se vouer. Mais pourquoi ces inondations vous étonnent ?

View original post 929 mots de plus

L’âge de se marier

Les yeux rougies par les larmes et la douleur, elle devait, ce matin se lever pour faire honneur à son mari. Elle était arrivée à détester profondément, le notable qu'il devait être, sa place dans cette société, cette même société qui avait écourtée son enfance, arrêtée son innocence en plein vol et s'apprêtait de nouveau... Lire la Suite →

Il m’a reconstruite

Messieurs, jouissez de ce moment, c’est une grâce qui vous est donné.

Femmes & Maternité

Et dire que j’ai voulu avorter !

Avec le recul, je me demande comment j’en étais arrivée là! Non! je sais comment! Je ne voulais plus d’enfants et l’arrivée de mon deuxième enfant chamboulait toutes mes certitudes.

Un bébé, un deuxième, une éternité après le premier, Non! Je ne pouvais pas! Cela ne saurait l’être car j’ai pris mes précautions!

Notez que précautions, ce n’est pas ne pas avoir un rapport un 5ème jour de cycle: la preuve, j’étais enceinte.

Non! je ne voulais plus de bébé. Émotionnellement, la grossesse du premier était un enfer.

Mon conjoint n’était pas d’un grand secours. Insultes, rabaissement, humiliation.

Il me traitait de grosse, de laide, de moche et plus encore, accentuant le dégoût que j’avais de moi-même. Pendant 9 mois, le moindre malaise était sujet à dénigrement : “tu veux te faire voir, tu adores te faire remarquer” me disait-il très souvent. Ça…

View original post 754 mots de plus

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :